Viticulture

Le domaine rassemble sur 13,8 ha un ensemble de crus parmi les plus réputés de la région, plantés en Chardonnay sur les villages de Meursault, Puligny et Montrachet, en Pinot noir sur les villages de Volnay et Monthélie.

Le décret de l'appellation nous oblige à des densités de plantations élevées : toutes les vignes du domaine sont plantées à 1 m. par 1 m., c'est à dire 10 000 pieds par hectare.

Les portes greffes utilisés sont principalement le 3309 et 161-49,quelques parcelles sont greffées sur SO4.

La moyenne d'age des vignes est élevée (32 ans), un grand nombre étant issues de sélections massales anciennes. Les replantations se font à raison d'environ 0,25 ha tous les deux ans en préservant les vieilles vignes qui sont en bon état. Nous utilisons pour ces plantations soit des plants issus de sélections clonales (minimum 5 clones différents par parcelles ), soit des plants issus de sélections massales provenant de nos vieilles vignes.

A la reprise des vignes, l'accent a tout de suite été mis sur une viticulture respectueuse de l'environnement. Ainsi, depuis 1992, nous avons abandonné tout désherbage et, toutes nos vignes sont labourées. Nous avons demandé une certification Agriculture Biologique en 1995,et après trois ans de reconversion nous sommes certifiés " A.B. " depuis le millésime 1998. Dans le même temps, nous avons mené des essais en utilisant les principes de la biodynamie sur 3 ha, de 1995 à 1998. Ces essais ayant été concluants, nous appliquons ces principes sur tout notre vignoble depuis le millésime 1998.
Nous n'utilisons pas d'engrais, mais uniquement des amendements sous forme de compost que nous fabriquons en commun avec d'autres viticulteurs.

Le système de taille utilisé est principalement la taille Guyot, et le cordon de Royat dans une moindre mesure.


Au printemps, les vignes sont soigneusement ébourgeonnées, pour ne laisser que le nombre de branches nécessaires à une récolte de qualité.
Les vignes sont ensuite " accolées ", opération qui consiste à repartir soigneusement chaque branche dans le plan de palissage afin d'éviter tout entassement de la végétation. Cette opération se fait généralement en trois passages, à la main, tout en contrôlant l'ébourgeonnage.


La récolte se fait manuellement, après de nombreux contrôles de maturité. Un premier tri est fait à la vigne par les vendangeurs, pour éventuellement éliminer la pourriture grise et les raisins moins mûrs, complété par une table de tris en cuverie si nécessaire. L'objectif est de ne vinifier que des raisins sains et mûrs.